La check-list pour choisir la clinique et le chirurgien

Cette check-list comprend des sujets qui peuvent être considérés comme des indications positives. Ils doivent cependant être considérés dans son propre contexte et non pas séparément lorsque vous choisissez la clinique et le chirurgien pour votre intervention de la chirurgie esthétique.

  1. Le chirurgien est spécialiste de la chirurgie plastique et autorisé par Le Conseil National de l’Ordre des Médecins (lire plus…)
  2. Le chirurgien est membre du Syndicat National de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique (lire plus…)
  3. Les infirmiers en chirurgie dans la clinique ont des compétences spécialisées exigées (lire plus…)
  4. Le chirurgien n’a pas reçu d’avertissement ou de blâme du Conseil National de l’Ordre de Médecins (lire plus…)
  5. Le même médecin accompagne le patient tout au long du processus opératoire (lire plus…)
  6. La clinique apporte les informations détaillées à la première consultation (lire plus…)
  7. La clinique apporte les images simulées comme base de discussion du résultat (lire plus…)
  8. La clinique apporte les photos de référence des opérations effectuées (lire plus…)
  9. La clinique apporte des coordonnées des patients de référence (lire plus…)
  10. La clinique a une assurance en responsabilité civile professionnelle du chirurgien et de l’établissement (lire plus…)
  11. Après l’opération, le patient reçoit un numéro du service d’assistance qui peut être utilisé jour et nuit (lire plus…)
  12. La clinique utilise seulement les principes du traitement fiables et les matériels ayant un taux de complication statistiquement faible (lire plus…)

Les avertissements et les blâmes du CNOM

Le Conseil National de l’Ordre de Médecins (CNOM) sont responsable de contrôler les médecins. Si un patient pense avoir été maltraité, il/elle peut signaler le médecin au CNOM, qui doit ainsi enquêter sur l’incident. Si Le Conseil National de l’Ordre de Médecins (CNOM) trouve que le chirurgien a commis une erreur, il peut recevoir un avertissement ou un blâme.

Si vous voulez savoir si votre chirurgien plasticien a reçu des sanctions, veuillez téléphoner le Conseil National de l’Ordre de Médecins au numéro suivant : 05 56 42 63 63 ou par e-mail: contact@aavac.asso.fr.

Veuillez noter que la plupart des chirurgiens plasticiens qui ont travaillé longtemps sont signalés au CNOM à un moment. Ces plaintes portés sont cependant souvent le résultat des attentes non réalistes suivis par le mécontentement postopératoire.

Dans certains cas, les plaintes portées mènent à une enquête, à une condamnation et à une sanction comme le blâme, l’avertissement ou l’interdiction temporaire d’exercer la médecine (ce qui est très rare).

Dans le cas où un chirurgien a reçoit un blâme, une avertissement ou un grand nombre des plaintes pendant une période de temps limitée, il convient d’être plus vigilant lorsque vous choisissez le chirurgien.

« Les caractéristiques d’un chirurgien plasticien compétent | Une introduction dans choisir la clinique et la chirurgien plasticien »