Implant mammaire – implant de silicone ou implant de saline ?

Il existe dans le monde un grand nombre des fabricants des différents implants mammaires. Les implants mammaires diffèrent en contenu, surface, taille, forme et qualité. Il est donc important que les patients comprennent les différentes qualités des implants et l’importance de la haute qualité. La première partie de cette série d’information sur l’augmentation mammaire est consacrée à cette domaine.

D’abord, il y a deux genres principaux des implants mammaires, implant mammaire de silicone et implant mammaire de saline. Tous les deux ont une housse de silicone mais ils peuvent être rempli du saline, du gel de silicone ferme ou du gel de silicone plus liquide.

Il y a aussi des implants mammaires qui sont un mélange des deux genres, fabriqués dans le but de combiner les avantages des différents genres d’implants. Ils sont cependant assez rares.

Les implants de silicone sont les plus populaires

L’implant mammaire de gel de silicone était réintroduit en France en 2001 après avoir été interdit en 1992 suite à la publication des rapports évoquant un lien possible entre l’implant mammaire de gel de silicone et le  développement de maladies auto-immunes. Ce fait n’a cependant jamais été prouvé, et l’implant mammaire de gel de silicone a été autorisé de nouveau. Désormais, il est le plus utilisé en France dans les opérations de l’augmentation mammaire. Actuellement, 99% des implants mammaires sont des implants mammaires de gel de silicone.

Il n’a donc pas de doute en ce qui concerne le type d’implant mammaire que les chirurgiens français préfèrent – l’implant mammaire de gel de silicone.

Augmentation mammaire avec les implants mammaires

Implant mammaire de saline (sérum physiologique) sont les plus populaires aux États-Unis

Aux États-Unis, la situation est un peu différente. Là-bas, les ventes des implants mammaires de silicone et des implants mammaires de saline sont de moitié-moitié. L’explication pour cela est le fait que le vente des implants de silicone était interdit jusqu’au 17 novembre 2006 par la FDA (Agence Fédérale américaine des produits alimentaires et médicamenteux). Les chirurgiens continuent alors probablement de travailler avec le genre d’implants auxquels ils se sont habitués, ce qui explique les différences entre l’Europe et les États-Unis.

La raison de cette interdiction aux États-Unis est une étude pour évaluer les liens possibles entre le cancer du sein et les implants mammaires de silicone. Lorsqu’il était clair qu’un tel lien n’existait pas, l’interdiction était enlevée. Il est cependant toujours le cas que seulement les implants de gel de silicone doivent être vendus aux États-Unis et les seuls fabricants qui sont autorisés de vendre ces implants de silicone sont Mentor et Allergan.

Les implants mammaires de silicone liquide en voie de disparition

Après l’introduction des implants mammaires de gel de silicone, l’utilisation des implants mammaires de silicone liquide est presque remplacée entièrement. La plupart des chirurgiens disent que les implants mammaires de silicone liquide sont dépassés et qu’il n’y reste aucune raison pour les utiliser.

Le premier choix d’implant mammaire chez les chirurgiens français sont les implants mammaires de gel de silicone

Implant mammaire de silicone « cohésion » (implant gummy bear)

Implant mammaire de silicone « cohésion » numéro 3, nommé implant « gummy bear »

La silicone dans les implants mammaires de gel de silicone peut être des différents degrés de fermeté. Au degré plus bas, le gel est visqueux et au degré plus haut, il est tout à fait rigide.

Les fabricants utilisent souvent une échelle allant de 1 à 3 où 1 signifie la cohésion la plus basse et 3 la cohésion plus haute.

Les implants mammaires dits gummy bear (implants gummy bear) sont toujours du genre cohésif. Certains gardent cependant le nom gummy bear pour les implants avec la cohésion plus haute.

L’effet de la cohésion sur le résultat

La différence entre les degrés de fermeté et leur effet sur le résultat peuvent être discutée à l’infini. Une disparité naturelle est que le plus liquide le contenu d’implant, plus il coule vers le fond d’implant. Dans cette manière, l’implant mammaire d’un degré cohésif plus bas ressemble plus la forme d’une poitrine naturelle. Vous devez alors faire confiance à votre chirurgien pour qu’il choisisse le degré de fermeté qui va vous donner le meilleur résultat. N’hésitez pas de demander au chirurgien quel degré il/elle conseille et pourquoi.

Les qualités des implants mammaires de saline (sérum physiologique)

Les partisans des implants mammaires de saline sont d’accord avec l’idée que les implants de silicone peuvent vous donner une apparence plus naturelle et une sensation plus naturelle grâce à son contenu qui ressemble en grande partie le tissu mammaire naturel. Néanmoins, ils pensent que cette idée est plus importante pour les femmes qui ont peu de tissu mammaire naturel que pour des femmes qui en ont assez pour couvrir l’implant. Quand il existe assez de tissu mammaire naturel pour couvrir l’implant mammaire de saline, on peut obtenir avec les implants mammaires de saline, selon ces partisans, un résultat tout aussi naturel.

Les différences entre les implants mammaires de saline et les implants mammaires de silicone

Selon les partisans des implants mammaires de saline, les inconvénients principaux des implants mammaires de silicone sont le risque plus grand d’une contraction capsulaire, une des complications les plus courantes associée de l’augmentation mammaire, l’incision plus longue, moins des alternatives en ce qui concerne la position des implants et le prix plus cher que pour les implants mammaires de saline.

En ce qui concerne la contraction capsulaire, les deux côtés sont d’accord avec le risque d’une contraction capsulaire plus haut pour les implants mammaires de silicone que pour les implants mammaires de saline. Les partisans des implants mammaires de silicone sont cependant d’avis que les différences dans des facteurs ci-dessus sont aussi petites qu’elles sont compensées par les avantages des implants mammaires de silicone.

Un des arguments des partisans des implants mammaires de saline est si/quand un implant mammaire de silicone liquide crève, la silicone risque de couler dans la poche autour l’implant. Là, les grumeaux peut se former grâce à la fuite de silicone, ce qui peut causer des cicatrices et la diminution. Ces changements sont douloureux et doivent être traités par la chirurgie où les grumeaux seront enlevés.

L’argumentation ci-dessus n’est pas faute, mais elle concerne uniquement les implants mammaires contenant de la silicone liquide. Les implants mammaires de gel de silicone cohésifs ne coulent pas même s’ils sont blessés.

Si/quand un implant mammaire de saline crève, la housse se dégonfle et la saline coule dans la poitrine pour quitter le corps de la façon naturelle par l’urine.

Le coût de changer les implants correspond souvent à ce d’introduire des nouveaux, parfois plus bas. Une des avantages de changer les implants mammaires est que les problèmes post-opératoires sont beaucoup moins graves.

« Une introduction dans l’augmentation mammaire | La forme des implants mammaires »