La position de l’incision à l’augmentation mammaire

Selon le type d’implant mammaire, les souhaits du patient et les préférences du chirurgien, l’incision pour l’introduction des implants mammaires peut être faite à une des positions suivantes du corps :

  • Le pli du sein (sous-mammaire)
  • L’aréole (aréolaire)
  • L’aisselle (axillaire)
  • Le nombril (transombilicale/TUBA)

La méthode dernière, l’incision transombilicale, est très rare entre les chirurgiens, qui préfèrent en générale l’incision sous-mammaire.

Le pli du sein – l’incision la plus courante

La méthode d’incision la plus courante pour l´augmentation mammaire est dans le pli du sein (sillon sous-mammaire). Plusieurs estiment que cette méthode est la plus sécurisée parce que la zone d’opération est en pleine vue, on n’affect pas la glande mammaire, on peut choisir de faire l’incision soit en-dessus, soit en-dessous le muscle mammaire ainsi qu’on peut, avec la technique de mesure moderne, faire l’incision juste dans le nouveau sillon sous-mammaire (le pli du sein). En outre, le type d’implant le plus courant, les implants cohésifs avec la surface texturée, est le plus approprié pour cette méthode.

Le mécontentement des cicatrices est rare

Beaucoup de femmes s’inquiètent que les cicatrices vont être visibles et moches. Cependant, à l’insertion dans le pli du sein et à condition que le patient prend soin des cicatrices d’un bon moyen après l´augmentation mammaire, ce cas est très rare.

Vous en pouvez lire plus sur les cicatrices sur … Page d’information sur les cicatrices de chirurgie plastique »

Les implants mammaires de saline peuvent réduire les cicatrices

Certains patients choisissent les implants de saline pour réduire les cicatrices après leur augmentation mammaire. Les implants de saline peuvent être remplis après l’insertion au corps, ce qui vous donne plus d’alternatives. La méthode la plus courante est quand même l’incision dans le pli du sein aussi pour les implants de saline.

Augmentation mammaire avec les implants mammaires

L’incision à l’aréole (incision aréolaire)

Une incision à la partie inférieure de l’aréole passe bien pour beaucoup de femmes mais elle représente un certain risque d’être détecté comme la zone constitue un point focal du sein, ce qui rend les cicatrices plus visibles. Il signifie aussi un risque plus grand des changements de la sensation à l’aréole et des difficultés de l’allaitement suite à une augmentation mammaire. Ces incisions sont premièrement appropriées pour la position sous-glandulaire (sous la glande mammaire mais devant le muscle).

L’incision dans l’aisselle (incision axillaire)

La position de l’incision dans l’aisselle à l´augmentation mammaire a l’avantage évidente que la cicatrice est cachée dans l’aisselle et souvent presque invisible après la guérison.

Certains chirurgiens estiment que la méthode représente un risque plus haut d’une infection causée par les bactéries des follicules pileux dans l’aisselle. Il y a aussi ceux qui pensent que la méthode donne une pire vue d’ensemble de la zone de l’opération et que les implants mammaires ont une tendance à se retrouver très haut sur les seins.

Les chirurgiens qui pratiquent la méthode disent cependant qu’il n’y a pas de risque plus haut d’une infection, et que la pire vue d’ensemble et la tendance des implants de se retrouver plus haut dépendent du manque d’entraînement et que la méthode est au moins aussi sur que d’autres méthodes d’incision.

L’incision au nombril (transombilicale/TUBA)

L’avantage principal de l’incision transombilicale est que l’incision est caché au nombril. Les inconvénients sont que les implants insérés de cette façon peuvent seulement être placés devant le muscle mammaire, le chirurgien peut avoir des difficultés de corriger des asymétries potentiels et les interventions supplémentaires ne peuvent pas être réalisées par la même incision. Les nouvelles incisions doivent être faites soit à la partie inférieure de l’aréole, soit dans le pli du sein.

La méthode limite les alternatives d’implants considérablement car seuls les implants mammaires de saline peuvent être posés de cette manière. Cette méthode de l’augmentation mammaire est donc rare chez les chirurgiens plasticiens.

« La position des implants mammaires | Conclusion des possibilités »