Les risques de la liposuccion (lipoaspiration)

La liposuccion (lipoaspiration) peut être réalisée avec des différentes méthodes. Parmi les méthodes les plus courantes sont la liposuccion de la méthode traditionnelle, la liposuccion de laser (Lipolyse/SmartLipo) et la liposuccion par radiofréquence (BodyTite). Les risques varient selon la méthode. Pour cette raison, les risques différents de chaque méthode sont présentés séparément ci-dessous.

Outre les risques liés à la liposuccion, il existe aussi un nombre de risques généraux liés à tous genres de chirurgie. Vous en pouvez lire plus sur la page d’information des risques généraux de  chirurgie plastique ».

Les risques de la liposuccion de la méthode traditionnelle

La liposuccion (lipoaspiration) de la méthode traditionnelle est le type de la liposuccion liée de plus de risques et complications. Cela est dû partiellement au fait qu’on enlève avec cette méthode la plus graisse. Cependant, tant que l’estimation du patient est fait soigneusement, que la salle d’opération est équipée de façon approprié et que le chirurgien a assez d’expérience, une telle liposuccion est une intervention relativement sans risque.

Il est néanmoins important de considérer qu’il n’y a pas de garanties d’un résultat parfait, même si le chirurgien a beaucoup d’expérience et de la formation et les facilités sont bonnes. Les complications peuvent quand même survenir, bien qu’elles soient rares.

Le risque augmente en relation de la quantité de graisse enlevée

Le risque des complications augmente en relation du nombre des zones qui vont être traitées en même temps et la quantité de graisse qui va être enlevée. La liposuccion dure plus longtemps que d’autres interventions plus petites, s’il y a une grande quantité de graisse qui doit être enlevée.

La plupart des cliniques limitent la quantité de graisse qui peut être enlevée en même temps à 2-4 litres. Comme la graisse pèse moins que l’eau, vous ne pouvez pas compter sur perdre plus qu’au maximum 2 kilos de graisse par intervention. Vous n’allez pas voir le changement du corps suit à la liposuccion immédiatement après l’intervention, grâce à l’enflure et l’accumulation du liquide.

Les cicatrices

Les cicatrices qui surviennent dans les positions où la sonde est insérée sont petites (environ 1 cm) et elles sont placées d’une manière discrète. Cependant, il n’est pas rare que ces cicatrices ne soient pas parfaites.

Vous pouvez lire plus sur les cicatrices après la chirurgie plastique et comment les mieux limiter sur … page d’information sur les cicatrices de la chirurgie ».

Les irrégularités

La peau des zones traitées peut devenir irrégulière, asymétrique et, dans certains cas, flasque. La peau flasque est courante chez les patients plus âgés car l’élasticité de la peau se détériore pendant des années.

Changement de la sensibilité et l’hyperpigmentation

Le changement de la sensibilité et l’hyperpigmentation survient. Dans certains cas, ces effets secondaires doivent être corrigés par la chirurgie supplémentaire.

Autres risques et complications de la liposuccion de la méthode traditionnelle

Parmi les risques les moins courants se trouvent l’infection, la guérison prolongée, la création des caillots de sang ou de graisse, le manque de liquide sévère (qui peut mener au choc), l’accumulation de liquide qui doit être drainé, les brûlures causée par la friction, les lésions de la peau, des nerves ou des organes, et le sur-réaction des médicaments.

Tout sur la liposuccion (lipoaspiration)

Les risques de la liposuccion de laser (SmartLipo)

La liposuccion de laser est une technique gentille en ce qui concerne le traitement d’un petit dépôt de graisse. L’incision est petite et le risque d’une infection est minimal si la quantité n’est pas grande.

Les brûlures de la peau sont un effet secondaire rare. Ils surviennent cependant plus souvent sur des points petits. Les plus grandes brûlures de la guérison plus longue sont rares.

La guérison après la liposuccion de laser est facile et comprend une petite enflure et des contusions assez petites.

Les risques de la liposuccion de laser sont liés au fait que les quantités sont souvent trop grandes. Beaucoup de laser génère beaucoup de chaleur, ce qui rend des quantités de la graisse endommagée plus grandes. Les grandes quantités de graisse morte ou liquide doivent être aspirées pour réduire l’enflure et accélérer la guérison. Grâce à l’aspiration il faut faire une incision plus grande pour insérer le tuyau de la liposuccion, ce qui augmente le risque d’une infection.

Le plus grand risque de la liposuccion de laser est qu’on s’attende un résultat plus grand qu’on peut voir après la liposuccion. Il est important de comprendre que la technique est appropriée pour des dépôts de graisse plus petits.

Les risques de la liposuccion par radiofréquence (BodyTite)

Body Tite est une technique de la liposuccion relativement nouvelle, dont tous les risques et possibilités ne sont pas encore connus.

La technique ressemble à celle de la liposuccion traditionnelle en ce qui concerne le fait que le tuyau est inséré dans la zone qu’on va traiter. Il y a un moindre risque des cicatrices qu’à la liposuccion traditionnelle car le tuyau est plus petit – mais il est important de savoir qu’il y aura une cicatrice d’environ un centimètre où le tuyau a été inséré.

La différence entre BodyTite et la technique de la liposuccion normale est le traitement de chaleur du tissu. La peau se contracte mieux et le risque des irrégularités est plus petit, bien qu’il existe encore. En enlevant des grandes quantités de graisse, il est difficile d’aspirer tout à fait uniformément. La guérison peut aussi être irrégulière, ce qui contribue à ce risque.

Le traitement de chaleur du tissu est contrôlé soigneusement pendant l’intervention de BodyTite, ce qui est beaucoup plus difficile à la liposuccion de laser et la liposuccion ultrasonique. Il reste toujours des risques liés à trop de chaleur.

L’intervention de la liposuccion par radiofréquence est normalement réalisée sous anesthésie locale. La solution est injectée dans la zone d’opération. Une partie de cette solution est aspirée pendant l’intervention. La solution qui reste dans le corps disparaît peu à peu mais dans certains cas un doit ponctionner la peau pour enlever des accumulations de liquide restantes.

Si on traite une zone avec la chaleur sans aspirer le tissu de graisse fondu, cela peut mener à la guérison prolongée avec de l’enflure et des durillons pendant des mois après l’opération. Ils disparaissent après un moment.

« Le temps après la liposuccion | Le prix de la liposuccion »