Les risques de la réduction mammaire

La réduction mammaire (correction d’hypertrophie mammaire) est une intervention assez complexe, mais elle est considérée d’être relativement sans risques, pourvue qu’elle est réalisée par un chirurgien plasticien qualifié. La réduction mammaire signifie cependant, comme toutes autres opérations, un certain risque des complications.

Outre les risques généraux des complications qui existent aux tous genres de chirurgie, et qui sont décrits sur la page d’information sur les risques généraux de la chirurgie plastique », la réduction mammaire pose des risques spécifiques. Ces risques sont présentés en détail ci-dessous.

Les plaies le long de l’incision


Certains patients sont touchés par des plaies autour du mamelon et le long des autres cicatrices, ce qui est traité par des soins médicaux traditionnels. Le risque des plaies est réduit si vous suivez soigneusement les instructions du chirurgien plasticien.

Les cicatrices de la réduction mammaire

La réduction mammaire laisse des cicatrices visibles autour le mamelon. Celles-ci courent verticalement au travers du sein, de l’aréole et dans le pli du sein.

En tant que patient il faut être conscient qu’on « échange » par la réduction mammaire des grands seins contre les cicatrices. L’ampleur des cicatrices varie entre les patients. Elles ne vont jamais disparaître complètement mais elles pâlissent avec le temps. Toutes les cicatrices guérissent différemment mais la guérison prend du temps, alors estimez 12-18 mois avant que vous puissiez voir le résultat final.

Pour réduire les cicatrices vous devriez mettre du ruban adhésif pendant les premiers six mois ou aussi longtemps qu’elles sont rouges. Le ruban doit être échangé lorsqu’il commence à se détacher de la peau – environ une fois par semaine. On peut se doucher avec le ruban et le faire sécher à l’aide d’un sèche-cheveux. Le ruban aplanit et fixe les cicatrices. Les cicatrices ne doivent pas être exposées aux rayons de la lumière ou de bronzage au cours des premiers six mois après la réduction mammaire.

Vous pouvez lire plus sur les cicatrices et comment vous pouvez réduire vos cicatrices après la réduction mammaire sur … page d’information des cicatrices ».

Tout sur la réduction mammaire (hypertrophie mammaire)

Les asymétries et l’allaitement

Le résultat de l’opération peut être une certaine asymétrie (irrégularité) de la taille ou de la position des seins et de la position des mamelons. Les conduits mammaires peuvent être coupés, ce qui affecte la possibilité de l’allaitement futur. Cette conséquence touche à la moitié des patients qui subissent la réduction mammaire.

Le changement de la sensibilité et les lésions du tissu

Certains patients connaissent une perte complète ou partielle de la sensibilité des mamelons ou seins. Dans des cas exceptionnels, l’approvisionnement du sang à l’aréole et au mamelon est perdue, ce qui mène aux lésions du tissu (la nécrose). Le mamelon et l’aréole peuvent être recrée, ce qui exige cependant de la chirurgie réparatrice.

« Le temps après la réduction mammaire | Le prix de la réduction mammaire »