Les risques de la rhinoplastie (chirurgie du nez)

La rhinoplastie (chirurgie du nez) effectuée par un chirurgien professionnelle ne mène pas souvent aux complications et s’il y en a unes, elles sont normalement moins graves. Toutes les interventions chirurgicales présentent un nombre des risques généraux tels que le saignement, l’infection et le sur-réaction de l’anesthésie etc.

Vous en pouvez lire plus sur la page des risques généraux ».

Il existe cependant certains risques plus spécifiques des effets secondaires et des complications liés à la rhinoplastie (chirurgie du nez). Ils sont présentés en détail ci-dessous.

Mécontentement du résultat final


La « complication » la plus normale liée à la rhinoplastie, ainsi que d’autre chirurgie plastique, est où le patient ne trouve pas qu’il/elle a atteint le résultat attendu. Ceci est normalement du au fait que les asymétries très discrètes sont exagérées dramatiquement.

Ces asymétries sont des conséquences de la guérison inattendue des plaies, de l’enflure, de la création du cartilage etc. et il ne veut pas dire que le chirurgien a fait des fautes.

Le saignement post-opératoire

Le saignement post-opératoire est courant (1-3%). Cela se manifeste par le sang coulant du nez ou dans la gorge, ce qui peut exiger une visite chez le chirurgien. Pour cette raison, il convient que vous vous trouvez près de la clinique où vous avez subi l’opération pendant le premier jour après la rhinoplastie (chirurgie du nez).

Les ruptures vasculaires

Pendant la chirurgie du nez, les petits vaisseaux sanguins dans la peau du nez peuvent briser. Ils ressemblent des petits pois rouges sur le nez. Ces ruptures vasculaires sont normalement petites et temporaires, mais ils peuvent rester permanentes.

Tout sur la chirurgie du nez (rhinoplastie)

Changement de la sensation

L’engourdissement dans le bout du nez touche la plupart des patients mais il est normalement temporaire. L’état peut cependant devenir permanent dans des cas rares.

L’épaississement des narines

Dans certains cas, les cicatrices causent de l’épaississement des narines, ce qui peut devoir être corrigé.

Problèmes respiratoires

Chez les réductions générales du nez, certains patients connaissent des problèmes respiratoires. Ces problèmes sont toutefois temporaires, car ils sont dus surtout à l’expérience du patient plutôt que l’écoulement réelle de l’air.

La défiguration

On estime que dans un cas sur dix, le chirurgien doit effectuer une correction après la rhinoplastie (rhinoplastie secondaire). Cette rhinoplastie a pour but de corriger une petite déformation. On ne peut pas prévenir ces cas et même les chirurgiens avec le plus d’expérience doivent parfois retourner au patient pour faire une deuxième opération. La rhinoplastie secondaire est cependant le plus souvent du genre très simple.

Les réactions psychologiques post-opératoires

Il n’est pas rare qu’un patient retourne au chirurgien quelques semaines après la chirurgie du nez pour lui demander de restaurer le nez vieux. Cela est dû à la réaction psychologique où le patient ne peut pas se réconcilier avec le changement visible achevé. La réaction est cependant temporaire et après environ 6 mois, le patient s’est habitué et il/elle est très content de sa nouvelle apparence.

« Le temps après la rhinoplastie (chirurgie du nez) | Le coût de la rhinoplastie (chirurgie du nez) »